Face à l’engouement d’une grande partie des Français pour la pompe à chaleur, il arrive à certains de se demander s’il va falloir ou non remplacer la chaudière à condensation. Si la PAC est créée après la chaudière à condensation, c’est qu’il s’agit d’une solution innovante offrant assurément plus de commodité aux consommateurs. Si la chaudière au gaz, à bois ou au fioul est toujours utilisée actuellement, c’est que sa performance reste non négligeable. Doit-on alors remplacer la solution de chauffage à condensation à la nouvelle invention ?

La chaudière à condensation : La robustesse et la performance concrétisées

Les constructeurs proposent trois types de chaudière à condensation : au gaz naturel, au fioul et à bois. Il s’agit d’un équipement traditionnel utilisé, notamment en France pour réchauffer l’air dans une habitation et/ou l’eau sanitaire. Son système de fonctionnement consiste en la réutilisation de calories prélevées dans de la vapeur d’eau issue du circuit de chauffage d’un condensateur. Dans le processus de chauffage via le phénomène de condensation, il y a ce qu’on appelle le point de rosée. Il s’agit de la vapeur d’un certain régime qui vient se transformer à l’état liquide. Pour le cas d’une chaudière à gaz naturel, la température délivrée est à environ 55°C, tandis que pour le modèle à fioul, celle-ci est à un peu plus de 45°C.

  • Les avantages dans l’usage d’une chaudière à condensation

Un ménage qui opte pour une chaudière à condensation comme solution de chauffage intérieur bénéficie, par-dessus tous les avantages, d’un très haut rendement. Cet équipement offre en effet rentable à plus de 100 %. Le pouvoir calorifique inférieur d’une chaudière de ce type (PCI) est de l’ordre de 109. Comparé à un dispositif de chauffage traditionnel, un modèle doté d’un condensateur requiert la consommation de, tout au plus, 25 % de combustible, et ce, pour la même génération de chaleur. Son éligibilité au crédit d’impôt reconduit pour la transition énergétique encourage les consommateurs à maintenir le recours à cette solution très performante.

Pompe à chaleur : Une solution de chauffage innovante et économe

Commune à tous les types de pompes à chaleur, l’extraction de calories depuis une extérieure permet d’alimenter les circuits internes pour la restitution de chaleur diffusée dans un espace intérieur. Il existe trois types de PAC sur le marché : à système par aérothermie, géothermique et hydrothermique. Cet équipement est proposé en différents modèles, notamment pour les consommateurs ayant besoin de climatiseur et de chauffage à la fois. Certaines versions sont conçues pour la production d’eau chaude sanitaire et pour réchauffer le plancher.

  • Les avantages dans l’utilisation d’une pompe à chaleur

L’existence d’une grande variété de pompes à chaleur offre aux consommateurs l’avantage de satisfaire des besoins spécifiques, par exemple la pompe à chaleur thermodynamique qui connaît un fort succès à l’heure actuelle. Cet appareil est fort modulable et permet d’effectuer des extensions à l’installation, d’où la possibilité de réchauffer la véranda ou l’eau de piscine. Une grande partie des modèles de PAC sont éligibles aux subventions accordées aux propriétaires ou aux bailleurs.